Linux et portages de jeux à l’arrache.

Posted On mercredi, décembre 14th, 2011 By Kainou

Quelle joie d’être sous Linux. En plus de cela, le joueur que je suis vois débarquer de plus en plus de jeux à la porte de son OS préféré. Tous les linuxiens sans exception sont content de voir des jeux multi-plateforme débarquer. Alors oui, OK, mais il faudrait voir à ne pas nous prendre pour des jambons. Merci.

Parlons des portages qui puent à 30 mètres. Non pas ceux qui sentent la sueur des développeur. Cette bonne odeur de travail. Non non ! Bien ceux qui puent les raclures de chiotte, de là où ils doivent sortir, et où le client les remettra à leur vie d’errance dans les canaux sous-terrain des égouts du monde video-ludiques.

Le linuxien est un barbu a poil dur, habitué à avoir les logiciels GPL et donc une non garantie de fonctionnement. Ce qui est normal dans le cas d’un soft open-source. Mais quand les développeurs décident de ne pas se faire chier, et « si ça ne marche pas ils bidouilleront », là je dis halte. Si je paye un jeu, je suis client et donc attends un logiciel en état de fonctionnement.

Binding of Isaac : Juste un portage en flash pourris. Qui arrive a PLANTER a la gueule de l’utilisateur

Super Meat Boy : Le Super meat World en vrac, impossibilité de changer la langue, scores non accessibles à leur décharge, on verra dans quelques jour si le port s’améliore

Sick Brick : En plus d’être un jeu de merde, il est vendu chez nos amis de Desura en version winée. Wine ? Linux ? Portage ? Oui, fout toi de ma gueule.

Helena the 3rd : Segfault à tous les étages, rien de la part des dev, juste le PIRE qu’on puisse attendre d’un jeu.

et j’en passe.

Bref, quand vous payez un jeu, indie ou pas, on attends à ce que cela fonctionne. Non pas que je n’apprécie pas la démarche, mais les joueurs linux sont des clients comme les autres. Ce n’est pas parce qu’ils sont plus patients qu’il faut les enc*ler à sec et au verre pilé. Merci de votre attention.

One Response to “Linux et portages de jeux à l’arrache.”

  1. Jaydes dit :

    Bordel combien de fois il faudra que je le dise ! Le dual boot est là pour nous sauver.
    C’était juste pour le plaisir :)

Leave a Reply