Steam, un outil génial !

Posted On dimanche, septembre 18th, 2011 By Kainou

Steam ! Steam c’est génial. C’est une publiothèque de jeux en ligne. Voici quelques morceaux choisis des conditions générales d’utilisation.

Vous n’êtes pas autorisé à vendre, à céder à des tiers le droit d’utilisation de votre Compte, ni à le transférer.

Bonheur intégral. En somme, on vous empêche de vendre ce que vous achetez ? Un outil parfait pour éviter la revente de jeux d’occasion donc. Bonheur pour les éditeurs.

Vous êtes conscient que ni le présent Accord ni les conditions associées à une Souscription donnée ne vous autorisent à bénéficier des mises à jour futures, des nouvelles versions ou des autres améliorations apportées au Logiciel et associées à une Souscription donnée, même si Valve peut décider de fournir certaines de ces mises à jour etc., et ce à son entière discrétion.

En gros, oui, acheter un jeu ne vous autorise pas à bénéficier des mises à jour. Sauf si Valve décide dans sa graaannnnnnnnde mansuétude de vous la fournir.

Par ailleurs, par le présent Accord, Valve vous concède, et vous acceptez, une licence non exclusive, résiliable et limitée (“la Licence d’Installation”) pour reproduire et distribuer un nombre illimité de copies exactes du logiciel d’installation du client Steam (« le Programme d’Installation Steam ») par téléchargement en ligne

Ah, oui le fameux DRM ou tu n’as le droit de le réinstaller que trois fois, ton logiciel. Logique, respectueux du consommateur qui a payé son jeu, du client qui accepte d’utiliser leur logiciel. Hein hein. 45€ les 5 installations. Utilisable uniquement depuis votre compte Steam. Génial.

TOUS LES FRAIS RELATIFS A STEAM SONT PAYABLES A L’AVANCE ET NE SONT PAS REMBOURSABLES, MêME PARTIELLEMENT

Huuuum, MêME ? C’est tellement dur de faire un accent circonflexe sur une majuscule ? Ê Ah, bas non. Très pro, vraiment. je ne parlerais même pas des (i) qui se promènent tout au long de la page (Censé devoir représenter une partie de teste en italique). Ils portent à peu pres autant de soin à la mise en forme qu’à la protection du client ma parole.

VALVE NE GARANTIT PAS LE FONCTIONNEMENT DE ET L’ACCÈS CONTINU, LIBRE D’ERREURS, DE VIRUS OU DE DANGER À STEAM, AU LOGICIEL, À VOTRE COMPTE ET/OU À VOS SOUSCRIPTIONS.

L’absence de garantie, c’est ce qu’on retrouve dans les logiciels libres, non ? Chez une entreprise qui VENDS un service, ça fait juste tâche. Pourquoi garantir l’accès à ce que vous avez payé ? Mais en fait, vous êtes toujours sûr que les jeux que vous achetez sous Steam vous appartiennent ? Moi de moins en moins

VOUS RECONNAISSEZ ET ACCEPTEZ LE FAIT QUE VOTRE SEUL ET EXCLUSIF RECOURS EN CAS DE CONFLIT AVEC VALVE EN RAPPORT AVEC STEAM OU LE LOGICIEL CONSISTE À RENONCER À L’UTILISATION DE STEAM ET À ANNULER VOTRE COMPTE.

« Ta plate-forme de téléchargement, tu l’aime ou tu la quitte ! » Propre, propre. Même les plus grands démons, les vils plus vils assureurs, ni même les plus horribles banquiers y avaient pensé. Merci Valve pour cette avancée légale.

Si vous n’acceptez pas ces modifications, ou l’une quelconque des dispositions du présent Accord, votre seul recours consiste à annuler votre Compte ou la Souscription donnée.

Ah mais c’est intelligent. Si valve décide de modifier ses conditions générales d’utilisation et de rajouter la clause « Vous devez accepter d’assassiner votre famille pour continuer à utiliser nos services » ou « Vous devez nous envoyez un contrat nous cédant votre âme intégralement », vous avez 30 jours pour vous mettre en conformité. Si vous refusez, vous êtes purement et simplement obligé de résilier votre compte, et ainsi perdre toutes vos données (sauvegardes) et jeux. Si ça ce n’est pas de la prise d’otage.

Une question me vient à l’esprit. Vous qui êtes sous Steam, vous avez lu les conditions générales d’utilisation ? Vous avez vendu votre âme au diable ? Vous aimez louer vos jeux au tarif de l’achat ? Un seul conseil de la part de votre Kainou, fuyez avant qu’il ne soit trop tard. Achetez vos jeux directement aux développeurs quand vous le pouvez et lisez bien les conditions générales d’utilisation, pour ne pas vous faire avoir comme un bleu.

Pour pondre une ignominie pareille, je suis sur que au sein de l’équipe seam il y à plus d’avocats que de développeurs et certainement des consultants experts masochisme, vu le nombre de clients que ça brasse.

PS : Désolé pour cet article court et peut-être certaines tournures maladroites. Je relirais tout cela quand j’aurais fini de me rouler dans ma morve en pleurant. Malgré que je sois malade, il ma paraissait essentiel de sous-ligner que Steam, c’est le mal absolu.

2 Responses to “Steam, un outil génial !”

  1. Jaydes dit :

    Très chouette article. Je suis moi même un utilisateur de Steam depuis très longtemps et je dois avouer ne pas avoir lu les conditions générale. Remarque je n’en ai pas eu besoin je me doutais de la chose. Les discutions sur le dématérialisé font couler des pixels en ce moment. Et oui nous en sommes pas propriétaire des jeux mais nous ne l’avons jamais été, nous étions simplement propriétaire du support.
    La seule différence c’est que les plate formes de téléchargement centralise tout et que du coup si tu viens à aller contre les conditions tu perds tout.

    Au final ce n’est que la suite logique d’une belle mécanique. Regarde ce que l’on a fait d’internet. Et si demain Google change les terme de ses contrat et qu’il décident de nous supprimer le mail, on perd aussi tout nos contacts, regarde le cloud, c’est quoi ? Une prise d’otage aussi et Facebook. Bref ce que tu relève sur Steam n’est que pure vérité mais cela s’appuie sur un système entier qui fonctionne de la même manière. Attends les nouveaux décrets qui vont étayer la loi HADOPI ou LOPSI et la la lirberté d’expression ou de disposer de quoi que ce soi sera remise en cause.

    Bon j’arrête je digresse complètement là.

    Merci pour ton article.

    • kainushi dit :

      Merci pour ce commentaire. Déjà, il est plaisant a lire, et ouvre la discution.

      Losque que l’on achete un jeu, nous ne sommes en effet, pas propriétaire du contenu, mais de l’objet. Ainsi que d’un droit d’utilisation (Les fameuses EULA). Ce qui me gene en soit ce n’est pas tant le dématérialisé que le manque flagrant de respect du consommateur. On le force dans le cas de certains jeux, a utiliser une plateforme pour profiter de son achat. Inconcevable il y a encore 15 ans. Aujourdd’hui tout celà ce généralise. Les editeurs vont tous se lancer dans la bataille grace à leurs armées d’avocats. C’est symptomatique de manière dont l’industrie voir le joueur. Un vache à lait.

      Pour ce qui est de la centralisation, en soit, c’est aller a l’encontre de la nature même d’Internet. Personnellement, je serais peut-etre un vieux con aigris, avec mes machines, dans 15 ans… mais je continuerais a m’heberger, gerer mes mails et communications. Hors de question que j’externalise mon stockage ou ma puissance de calcul. Maitriser ce que l’on dit/partage et publie. Se retrouver face a des internautes conscientents de leur statut au sein d’Internet, c’est ça le vrai Web 3.0.

      Affaire a suivre.

Leave a Reply